Et si on arrêtait de croire que les conflits s’étiolent avec le temps ?

Cela fait plusieurs semaines que je récolte des situations de conflit au sein des entreprises pour réaliser mon mémoire de fin d’études à la médiation professionnelle. Ma croyance personnelle qui était de penser que les situations de tension, conflictuelles pouvaient passer chemin faisant, avec le temps qui passe, s’est peu à peu étiolé ! Dans un certain sens, ça m’arrangeait de croire que prendre les conflits à bras le corps, était inutile, car pour moi ça ne pouvait mettre que de l’huile sur le feu, pouvait provoquer des comportements violents, venait surenchérir dans un mode de communication que je ne supportais pas. Et si finalement, j’avais tort !

Le temps ne fait rien à l’affaire, chantait Georges Brassens, …

Les différents récits que j’ai entendus suivent en majorité cette croyance dans l’entreprise, mettre sous le tapis est une solution encore largement utilisée. Alors le COVID a eu bon dos, grâce à lui, on a mis de la distance et pour autant les tensions relationnelles sont toujours là ! On s’est caché ou on se cache encore derrière le télétravail et pour autant les collaborations suspendues vont reprendre et avec elles leur lot de rivalités, divergences, frustrations, …

Alors quand ça ne va plus, on sort la personne du projet, on déplace les personnes d’un service à l’autre, on change le manager, on se met en arrêt maladie, on allègue du harcèlement moral, on recourt aux organisations syndicales, au médecin du travail, … le nœud du conflit se resserre, mais surtout on ne traite pas le différend relationnel entre les personnes. Peut-être simplement parce qu’au sein des entreprises, personne ne sait vraiment le faire, n’a appris à résoudre ces situations. Ce n’est pas faute de procédures de prévention des risques psychociaux et souffrances au travail, de formations managériales, connaissance de soi, communication, ou autre softkills à la mode !

Effectivement apprendre à anticiper, résoudre des situations conflictuelles fait partie du package de tout bon manager, tout bon acteur des RH ou organisations syndicales.  C’est même une obligation de l’employeur de savoir préserver la santé de ces salariés.

Et pourtant, le recours à la médiation reste encore minoritaire. Alors que l’intervention d’un médiateur professionnel permettrait aux personnes de se libérer de cette tension, d’être pris en considération, reconnu dans les difficultés relationnelles et les émotions qui les submergent. Par une approche rationnelle et structurée, le médiateur démêle les faits du ressenti de chacune des parties, reconnaît chacun dans sa légitimité. Et enfin il accompagne la co-construction d’une issue satisfaisante pour les deux parties et donc une solution pérenne. La médiation, la voie de résolution des conflits (inhérents à tout groupe humain) incarne cette confiance relationnelle, valeur phare de beaucoup d’entreprises. Alors ne perdez pas de temps 😉

Un grand merci aux personnes qui ont répondu à mon appel à témoignages ! Si vous-mêmes vous souhaitez échanger sur ce sujet en toute confidentialité, je serai ravie de continuer à écouter et partager.